Fabriquer un vin bio

La production de vin bio

La production de vin bio

Les vins bio de France rapportent plus d’un milliard d’euros depuis 2017. Ce produit séduit récemment de nombreux consommateurs. De plus, la production respectant les chartes de l’agriculture biologique attire aujourd’hui plusieurs professionnels. En effet, le nombre de professionnels en viticulture adoptant la culture bio augmente fortement.

Près de 500 nouveaux producteurs de vins optent aujourd’hui pour ce mode de production. Près de deux millions d’hectolitres de vins bio sont élaborés chaque année. Mais comment est fabriqué le vin bio ? Focus.

Comment produire un vin bio ?

Une excellente question que beaucoup d’amateurs de vins se posent. Comment fait-on le meilleur vin bio de France ? Plusieurs points distinguent les vins biologiques des millésimes classiques. Parmi les éléments de distinction à connaitre, il y a le processus de production. À noter que la fabrication d’un grand cru conventionnel est différente du mode de production d’un vin bio. Les viticulteurs respectent plusieurs principes et normes spécifiques à l’univers biodynamique.

Culture de raisins bio

Produire du vin bio uniquement à partir de raisins biologiques

Il est nécessaire d’utiliser seulement des raisins biologiques afin de créer du vin bio. Il s’agit d’un principe de base dans la production de ce type de cuvée. Ces matières sont obtenues à partir d’une démarche d’agriculture biologique. Le raisin bio est cultivé et récolté en respectant différents principes :

  • Aucun engrais de synthèse ou substances chimiques,
  • Zéro ajout de pesticides dans les vignes,
  • Exclusion de produits OGM,
  • Priorisation de traitement naturel comme le cuivre,
  • Utilisation des engrais de type végétal.

La chaîne de production de vin bio commence dès la culture des raisins qui doivent répondre aux normes de l’agriculture biologique. Grâce à un mode de fabrication sans substances chimiques, ces produits sont bons pour la santé. D’ailleurs, il s’agit d’un des meilleurs arguments qui incitent à acheter du vin bio.

Suivre une démarche de vinification biologique

À part l’utilisation de raisins biologiques, il faut également respecter une norme de vinification bio. Ce mode de production de grand cru doit suivre un cahier de charges spécifique. Dans le protocole de fabrication de vins bio, il est indispensable de :

  • Restreindre les doses des produits autorisés : les substances d’acidification dont l’acide lactique et l’acide tartrique, le sucre résiduel de 2g/l seulement, la colle de poisson, la caséine, l’ovalbumine, la bentonite, le charbon actif pour décolorer du rouge ou blanc bio…
  • Privilégier uniquement les additifs certifiés bio qui sont autorisés dans la charte de production de vin bio: ces matières comprennent en général du sucre et des levures.
  • Contrôler l’ajout de sulfites: son taux est plus bas que les sulfites des vins classiques. Pour un vin rouge bio, la teneur en sulfites est de 100 mg/l seulement au maximum. Pour un blanc ou un rosé bio, il faut seulement  150 mg/l.
  • Éviter la procédure de concentration à froid et les produits chimiques: ces éléments risquent d’endommager la qualité d’une cuvée bio.
  • Respecter des conditions de conservation plus strictes pour du rouge, blanc ou rosé bio: il existe quelques modalités de stockage de vin biodynamique à respecter. Elles permettent d’éviter les risques de contamination de ce produit de la vigne.

Fabriquer du vin naturel et vin biodynamie, comment ça marche ?

À part les chartes de production de vin bio, il existe également d’autres modalités pour produire des vins naturels ou millésime biodynamie. Ces modes d’élaboration de grand cru ont beaucoup plus d’exigences que le simple procédé de production bio simple.

Fabrication vin bio

La production de vin biodynamie

Cette méthode d’élaboration de bouteille est assez similaire à la fabrication suivant les normes de l’agriculture biologique. Cependant, il faut respecter des exigences supplémentaires :

  • L’ajout de décoctions particulières,
  • la considération du cycle lunaire durant le moment de production,
  • l’étiquetage de label biodynamie…

À savoir qu’il existe deux organismes spécifiques certifiant une bouteille de millésime bio. Il y a le label Biodyvin et le Demeter.

La fabrication de vin naturel

Les vins possédant la mention naturels sont assez particuliers. Ils sont élaborés en respectant le cahier de charge de l’AVN ou l’Association des Vins Naturels. Lors de la production de vin naturel, certains éléments sont interdits dans le processus de fabrication des vignerons. En effet, tous les intrants sont exclus. De plus, les bouteilles sous un logo naturel se démarquent par leur faible teneur en soufre. Mais pas seulement, il s’agit de vins qui ne contiennent aucun taux de sulfites.

Produire un vin bio

Les organismes spécialisés dans l’univers de la viticulture bio

À noter qu’il existe d’autres organismes importants dans ce secteur pouvant octroyer la certification AB. À part la charte de l’AVN, les vins bio et naturels peuvent également respecter les conditions de production de :

  • Fnivab ou la Fédération nationale interprofessionnelle des vins de l’agriculture biologique.
  • Ils peuvent aussi obtenir la certification Nature et Progrè.
  • Il y a l’organisme de France ECOCERT. Il s’agit d’une institution fondée depuis 199 valorisant le milieu de l’agriculture biologique.
  • On retrouve également EUROFEUILLE. Sachez que les produits respectant les normes UE pour une production biologique peuvent disposer de ce logo sur leur étiquette.
  • Terra Vitis est un réseau particulier de producteurs de vins bio en France. Il s’agit d’un label spécialisé dans la création de vins naturels reposant sur trois niveaux importants. Ces piliers concernent l’économie, l’environnement et le social.

Ces organismes dans le milieu de la viticulture en France sont des labels importants à retenir pour bien choisir des vins bio. Près de 5 000 caves de grand cru Bio sont liées à ces labels. Cela représente environ 10% des producteurs de millésimes en France.

🍇 Pourquoi acheter du vin bio ?

L’intérêt du vin bio réside principalement dans le fait qu’il ne contient pas beaucoup de sulfites. Cette substance peut nuire à la conservation d’un grand cru. Mais pas seulement, elle a également des effets négatifs sur la santé du consommateur. Il s’agit d’une constatation résultant de plusieurs recherches de l’OMS. Dans cette optique, il est préférable de boire du vin bio pour éviter les conséquences du sulfite sur la santé.

🍇 Comment on fait le vin rouge maison ?

La fabrication d’un vin rouge maison est assez simple. Il faut seulement se procurer différents ingrédients. De l’eau tiédie, des raisins de cépages rouges, de la levure pour la vinification. Commencez tout d’abord par égrapper et laver les raisins. Par la suite, il faut presser ces matières à la main dans un seau stérilisé. Enfin, il reste à ajouter un peu d’eau et 30g de levure. N’oubliez pas de laisser cette composition macérer pendant plusieurs jours. De plus, il est nécessaire de s’assurer de bien fermer le fût en utilisant une bonde.

🍇 Quelle est l'importance de la biologie dans l'agriculture ?

La biologie dans l’agriculture est nécessaire dans un but écologique et sanitaire. En effet, cette discipline est d’une grande importance dans ce secteur pour une meilleure préservation de l’environnement. À noter que l’agriculture biologique constitue une procédée de production totalement écologique. Effectivement, elle sert à maintenir parfaitement la santé du sol. Mais pas seulement, elle vise également à protéger au mieux la santé des consommateurs et écosystèmes. La base de l’agriculture biologique est d’éviter tous les intrants chimiques, que ce soit des engrais, des additifs… Seules les substances naturelles sont privilégiées.